Pages

lundi 4 août 2014

F...

comme FACTURIER.
On nomme facturier le tisserand dans le pays d'oc. Ce terme désignera plus tard les fabricants, entrepreneurs, représentants de la classe moyenne aisée, sinon riche, des industriels du textile.
Au XVIIe siècle les tisserands ruraux étaient des artisans indépendants, achetant leur matière première, la faisant filer dans la famille, l’œuvrant eux-mêmes sur des métiers leur appartenant et la revendant enfin dans les marchés aux négociants. Au XVIIIe siècle avec l'arrivée des manufactures  la majorité des tisserands ruraux se compose encore d’artisans ayant leurs métiers mais ne travaillant plus qu’à façon pour les gros fabricants du pays...
Pierre Vinches est un de mes nombreux ancêtres qui travaille dans l'industrie textile, mais le seul qualifié de facturier. Il est issu d'une lignée de cardeurs (5 générations avant lui) et demeure comme ses ancêtres à Rodez. Quelle était réellement la différence entre le facturier et le tisserand ? Simple dénomination ou bien différence de statut ?
La ville de Rodez se trouve alors dans la généralité de Montauban. On y confectionne des cadis, rases, serges en utilisant les laines des causses.
cadi : étoffe de laine de bas prix, le cadissan une étoffe encore inférieure. Une étoffe est cadisée si elle est faite de laines bon marché en suivant les procédés employés pour la fabrication des cadis.
rase : serge de laine mi-laine française, mi-laine espagnole.
Vingt maîtres ouvraient à Rodez en suivant des statuts stricts (avec bureau et marque). Ils vendaient leurs produits aux foires de la mi-carême et aux habitants de Guyenne. La ville comptait alors douze grands marchands et les teintures étaient opérées au Monastère près de Rodez.
Les marchands fabricants de tissus de la généralité de Montauban, acheminaient vers les ports de Guyenne les étoffes tissées en Rouergue à destination de l'Espagne.
Malgré une descendance comptant plusieurs fils, le métier de Pierre (qui décède en 1792) se perdra dans les méandres du XIXe et ses enfants mettront fin à un savoir qui se transmettait de génération en génération dans la famille.
 
cardeuse
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire