Pages

samedi 14 juin 2014

L...

comme LABOUREUR.
Au XVIIe les plus aisés des paysans portent le nom de laboureurs. Cela signifie simplement qu'ils ne sont pas des métayers, ni des manouvriers, mais des propriétaires. Les plus aisés ne sont pas ceux qui ont le plus d'hectares, mais ceux qui possèdent une bonne terre : qualité et destination sont plus importantes que la superficie. Le laboureur possède un ou plusieurs attelages. Il produit généralement son blé et en vend un peu. Quant au reste il nourrit le bétail quand il en possède.  Son intérieur est modeste mais on le trouve bien garni (coffres, lits clos, objets de cuivre et d'étain). "Tels furent les plus riches paysans d'un pays assez pauvre"(P. Goubert).
Dans le sud les laboureurs cumulent des fonctions municipales et peuvent répartir l'impôt. Ils marient toujours leurs enfants ensemble, à de rares exceptions près. Mais beaucoup de diversités existent en fonction des régions que l'on étudie.
Je ne compte pas le nombre de laboureurs que je rencontre dans mes branches ascendantes, petits ou gros laboureurs ils ont sûrement vécu différemment du sud au nord selon les époques, mais tous ont du inspirer largement Jean de La Fontaine.   
        
 

 
 
"Travaillez, prenez de la peine :
C'est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage
Que nous ont laissé nos parents.
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'Oût.
Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse.
Le père mort, les fils vous retournent le champ
Deçà, delà, partout ; si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage.
D'argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor."

1 commentaire:

  1. Laboureurs, journaliers, manouvriers font également partie de ma généalogie, mais au moins je sais maintenant comme était leur métier.

    RépondreSupprimer