Pages

samedi 13 décembre 2014

AU FIL DE MES LECTURES : LES GENEALOGIES

LES GENEALOGIES - Margo GLANTZ



"Les Juifs ne consignent pas leur histoire, ils n'ont pas le sens de la chronologie. C'est comme s'ils savaient de manière instinctive que le temps et l'espace sont une simple illusion." (Bashevis Singer)
Margo Glantz est mexicaine, dit la linguiste. Elle est russe, dit l'histoire. Elle est juive, dit son nom. De ces fragments d'identité, Les Généalogies reconstruisent une mémoire, racontent le chemin parcouru, la sédimentation des différentes cultures, démontrent la cocasserie des parcours aux mille détours, avec une besace d'humour sous le soleil de Mexico.
"Ma mère s'appelle Elisabeth Mikailovna Shapiro et mon père Jacob Oshérovitch Glantz, mais en privé et pour leurs amis, Lucia et Nucia ou Yankel et Lucinka, parfois Yasha ou Luci et en Russie, lui, Ben Osher et ma mère, Liza."

La pluralité des généalogies de Margo Glantz est celle des langues et des pays que ses parents et sa famille ont vécu depuis leur départ d'Ukraine vers le Mexique en 1925, mais aussi celle de leurs identités : Juifs, Ukrainiens, Russes blancs, Mexicains.
Par de courts chapitres et sans respect chronologique (où il est quelque fois difficile de s'y retrouver) elle évoque son enfance, ses rencontres, ses cultures au gré des souvenirs de ses parents, et c'est ce qui donne au livre la trame originale de cette autobiographie familiale, mais aussi de l'histoire russe et de l'histoire mexicaine du XXe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire