Pages

mardi 26 mai 2015

M... comme Mai

Planter le mai est un rite de fécondité lié au retour de la frondaison qui prend son sens dans le cycle du mai traditionnel. Un mai, composé de petits arbres ou de branchages très divers, est planté devant ou sur la maison des jeunes filles à marier, quelquefois sur la place du village. Il obéit à un code qui décrit les charmes et les défauts de chacune des jeunes filles et l'essence de l'arbre est précisée dans chaque lieu où se pratique cette coutume (le sureau est choisi comme signifiant une vertu douteuse).
Généralement institué le premier jour de mai, il est effectué par les jeunes gens à marier et peut donner lieu dans certains endroits à une fête pour la jeunesse une fois les mais plantés.
C'est aussi un rite de passage, avec le retour du printemps les jeunes gens du village font du groupe de jeunes filles à marier leur terrain de chasse. Les jeunes gens étrangers sont exclus de ce rite, et bon nombre de batailles rangées pouvaient avoir lieu avec les célibataires des villages voisins.


Danse autour de l’arbre de mai, symbole du renouveau (illustration du XIIIe siècle)

1 commentaire:

  1. Articles toujours aussi intéressants, j'apprends chaque jour quelque chose de nouveau, des coutumes dont je ne soupçonnais même pas l'existence. Merci !

    RépondreSupprimer