Pages

mardi 2 juin 2015

B... comme Barrière

Lors d'un mariage, la rupture de la perte de virginité est symbolisée par le rite de la barrière. Les jeunes hommes du village placent un obstacle symbolique au seuil de l'église à l'intérieur de laquelle les mariés ne pourront entrer que moyennant paiement : c'est à dire en achetant à la communauté masculine du village la perte d'une chance matrimoniale. Généralement le gage consistait dans le fait de payer à boire aux jeunes gens du village.
Si le paiement est jugé insuffisant ou si les futurs époux refusent, ces derniers feront l'objet de quolibets ou bien d'un charivari.
On trouve selon les régions une seconde définition de ce rite. Quand la jeune fille épouse un homme qui n'est pas du village, on édifie sur l'itinéraire qu'emprunte le cortège une barricade barrant le chemin. Le sens en est le même que pour le premier cas : le marié vient de prendre une fille du village et il lui faut "payer" une contrepartie.

Moutiers - Savoie

5 commentaires:

  1. Merci de m'avoir fait découvrir cette étrange coutume...

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que je vais faire le plein de coutumes "étranges" grâce à vous, merci ! Cela apporte un peu de couleur à la vie de nos ancêtres.

    RépondreSupprimer
  3. merci de nous faire découvrir toutes ces coutumes :)

    RépondreSupprimer
  4. Encore un rite que je découvre.
    Merci Marino

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement la vie de nos ancêtres n'était pas aussi terne que l'on pourrait quelquefois le penser.

    RépondreSupprimer