Pages

mercredi 3 juin 2015

C... comme Charivari

Le charivari, fête paillarde et familiale, se déroule lors de mariages non conformes aux valeurs traditionnelles de l'époque : un couple mal assorti (un vieil homme et une très jeune femme), un remariage trop rapide, un écart de fortune ou encore un couple qui a refusé de se soumettre aux lois du "rite de la barrière".
Du grec "karêbaria" signifiant "mal de tête", c'est un cortège de gens du peuple qui agitent des objets bruyants (crécelles, casseroles...) tout en suivant les mariés dans une cacophonie ayant pour but de pousser ces derniers à bout et de les humilier. Le charivari est toujours une mise en scène qui peut durer plusieurs jours et dont la finalité est de gagner une tournée de boissons de la part des mariés ou bien de soumettre ces derniers à une tradition locale ou maritale comme la "course à l'âne".
Bien que festifs, certains se terminent par des émeutes. Le célèbre "bal des ardents" en 1393 sera la conclusion funeste d'un charivari qui fera plusieurs morts brûlés vifs.
Condamné par les autorités ecclésiastiques et civiles il a subsisté notamment grâce à une certaine tolérance de fait.

Charivari


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire