Pages

vendredi 5 juin 2015

E... comme Election de la matrone

En milieu rural, c'est la matrone qui s'occupe de l'accouchement. Souvent d'âge mûr et de bonne réputation, elle s'est formée seule par ses propres accouchements, puis au contact des autres femmes. C'est une personne intègre, disponible et dégagée de tout souci matériel. Sa nomination fait l'objet d'un rituel diocésain particulier.
Son élection comporte trois phases essentielles :
- la désignation par le curé d'une ou plusieurs candidate,
- l'acceptation d'une seule de ces candidates par l'assemblée des paroissiennes,
- son instruction qui revient au curé.
Avant l'élection les candidates subissent un double examen portant d'abord sur leurs connaissances religieuses, leur foi, leurs mœurs et leur piété (en cas de nécessité, la matrone ondoie l'enfant et appelle le prêtre pour administrer l'extrême-onction à la mère en danger), mais aussi sur leurs connaissances en obstétrique. Ces dernières étaient toutes relatives car il fallait qu'un médecin ou un chirurgien soit présent, de plus les matrones possédaient leur pharmacopée personnelle ainsi que leurs propres onguents, mêlant croyance et magie à la naissance.

AD Haute-Marne - Saulxures - 1732

1 commentaire:

  1. J'avais fait une découverte similaire concernant une aïeule: les femmes de la paroisse l'avait élue comme sage-femme.

    RépondreSupprimer