Pages

vendredi 10 juin 2016

I comme ILLEGITIMES

Émile Zola a aussi adjoint une pincée "d'illégitimes" qui n'ont rien à envier aux destins des enfants légitimes...
Dès la seconde génération, trois des deux enfants d'Adélaïde Fouque sont illégitimes : Antoine Macquart et sa sœur Ursule. L'illégitimité est-elle héréditaire chez les Macquart ? Antoine et Ursule se marieront.
- Gervaise la fille d'Antoine vivra avec Lantier qui lui donnera trois enfants illégitimes : Claude, Jacques et Etienne qui seront recueillis par leur grand-mère paternelle.
- De son mariage avec Coupeau naîtra Anna dite Nana, prostituée qui mènera une vie de débauche. Cette dernière aura elle aussi un fils illégitime à l'âge de 16 ans, Louis. D'abord laissé chez sa nourrice, il sera ensuite élevé par sa tante et décèdera de la petite vérole à l'âge de 3 ans après l'avoir transmise à sa mère. "Lorsqu'il marche sur ses trois ans, il a un eczéma sur la nuque, puis des dépôts se forment dans ses oreilles, ce qui fait craindre une carie des os du crane, quelque pourriture léguée par père inconnu".
- Claude se mariera avec sa maîtresse avec laquelle il vit depuis 6 ans et dont il a un fils illégitime âgé de 5 ans Jacques-Louis qui mourra à l'âge de 9 ans.

Même si la branche des Rougon est légitime, il n'en demeure pas moins que Zola y a imaginé des filiations illégitimes.
- Dès la seconde génération on trouve Félicité Puech, l'épouse de Pierre Rougon et une suspicion d'illégitimité : "Les méchantes langues prétendaient que sa mère, morte quelques années après sa naissance, avait, dans les premiers temps de son mariage, été intimement liée avec le marquis de Carnavant, un jeune noble du quartier Saint-Marc. La vérité était que Félicité avait des pieds et des mains de marquise, et qui semblaient ne pas devoir appartenir à la race des travailleurs dont elle descendait.
- Vient ensuite Angélique Marie, fille illégitime de Sidonie Rougon, née 15 mois après le décès du mari de Sidonie. Non déclarée, elle est déposée aux Enfants Assistés de la Seine, confiée ensuite à une nourrice, puis comme apprentie chez une fleuriste. Elle échoue au décès de cette dernière dans une famille de tanneurs qui la maltraitent. Recueillie par une dernière famille, les Hubert, elle s'éprend d'un mirage et meurt à l'âge de 18 ans. Son seul bien a toujours été son livret d'enfant assisté.
- Victor Saccard fils illégitime et adultère d'Aristide Rougon dit Saccard et de Rosalie Chavaille. Il est élevé par la petite cousine de sa mère une prostituée. Criminel, violeur il est placé à l'Oeuvre du Travail dont il s'enfuit et disparait totalement.
- Charles Saccard petit-fils d'Aristide Rougon et d'Angèle Sicardot. Son père Maxime a séduit la servante de son épouse, Julie Mégot "chlorotique et fille d'alcoolique" , et en a eu Charles. Bien vite après sa naissance il est envoyé avec sa mère à la campagne. Adoré par cette dernière, il est le portrait craché d'Adélaïde l'ancêtre qui le gâte et c'est avec elle, à l'asile des Tulettes, qu'il rend son dernier soupir à l'âge de 16 ans d'une hémorragie nasale. "Dernière expression de l'épuisement d'une race".
- Il nous reste pour terminer l'enfant qui à l'illégitimité ajoute la consanguinité. Né posthume des amours du docteur Pascal Rougon et de sa nièce Clotilde Saccard, il nait vers 1874 quelques mois après le décès de son père. Emile Zola n'indiquera pas si cet enfant est fille ou garçon : il est "l'enfant à naître", "l'enfant inconnu, le cher inconnu".

 
Dossier préparatoire "Le Rêve" folio 153 - Ébauche du livret d'enfant assisté d'Angélique Marie



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire