Pages

mercredi 15 juin 2016

L comme LANTIER

Auguste Lantier, dont l'ascendance compte des paralytiques, amant de Gervaise Macquart a d'elle 3 enfants. Au décès de sa mère, il emmène sa famille à Paris où il disparait pendant 7 ans. Beau parleur et paresseux, dépensier et infidèle, il est l'ami de Coupeau, l'époux de Gervaise, il s'immisce dans le ménage où il redevient l’amant de Gervaise qu'il mène au doigt et à l’œil et qu'il précipite dans la déchéance.
Les règles du schéma de Zola dictent que tout membre de la famille Lantier "est aussi maudit qu'un Atride".
Trois enfants sont issus de cette union :
- Claude Lantier, le peintre raté du roman l'Oeuvre, "le génie incomplet", un artiste maudit tels Baudelaire, Nerval, Verlaine, Van Gogh et dont le talent n'a été reconnu qu'après leur mort : "un fou qui s'entêtait depuis 15 ans, un orgueilleux qui posait pour le génie." Claude est un échec en tout, désabusé devant l'indifférence de la foule, plagié par les peintres qui assurent leur triomphe en copiant ses tableaux d'autrefois, Claude se pend, à 28 ans, devant son chef-d'œuvre inachevé.
Avec ce portrait, Zola se brouillera avec son meilleur ami Cézanne qui s'était identifié au peintre.
- Jacques Lantier n'échappera pas au destin de sa famille. Il n'a pas suivi ses parents à Paris et a été élevé par sa marraine tante Phasie afin de suivre les cours de l'école des Arts et Métiers. Jacques est un homme honnête et bon ouvrier mais il sent bien la fêlure héréditaire qu'il porte. Depuis l'âge de 16 ans son obsession est de tuer une femme, chez lui "Hérédité de l'ivrognerie se tournant en folie homicide. Etat de crime. L'hérédité se tourne donc ici en crime comme elle s'est tournée chez Claude en génie. Cela fait la paire !" [dossier préparatoire de La bête humaine]. Seule la bête qui sommeille en lui vaincra. Il mourra de mort violente accompagné par le goût du meurtre.
- Etienne Lantier "programmé pour échouer, lui qui “croyait savoir”, est le dernier des enfants Lantier. Apprenti forgeron, il deviendra mécanicien. Renvoyé, il ira travailler à la mine. Révolté par la condition des mineurs, il devient un des piliers de la contestation mais les mineurs se retournent contre lui. Pris au piège dans l'éboulement d'une fosse, il perd la femme qu'il aime et seul rescapé prend le chemin de Paris. Compromis dans l'insurrection de la commune, condamné à mort puis gracié, il est déporté à Nouméa, s'y marie et devient père. C'est le seul enfant de Gervaise qui aura une descendance supposée.

Le déjeuner sur l'herbe, Edouard Manet, composition reprise pour Plein Air de Claude Lantier


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire