Pages

samedi 18 juin 2016

N comme NANA

On rencontre le personnage de Nana (Anna Coupeau fille de Gervaise Macquart et de son époux Coupeau) dans 2 titres des Rougon-Macquart. L'assommoir qui relate l'histoire de sa mère Gervaise, où on la trouve enfant puis adolescente puis Nana titre éponyme qui évoque son parcours dans le monde du spectacle mais aussi de la prostitution. "Mélange soudure. Prédominance morale du père. Ressemblance physique, par influence, avec le premier amant de sa mère, Lantier. Hérédité de l'alcoolisme se tournant en perversion morale et physique. État de vice".
Née en 1852 Nana n'aime pas l'école et dès l'âge de 13 ans devient apprentie fleuriste. Elle n'aime pas le travail non plus et préfère être entretenue. Mère à 16 ans d'un enfant prénommé Louiset dont elle ne connait pas le père, elle collectionne les amants plus ou moins riches qui lui permettent de subsister.
Mauvaise en chant et en comédie, elle se lance dans le spectacle aidée par le directeur des Variétés et fait fureur non pas pour son talent, mais pour sa beauté et sa façon de se mouvoir. Après une dernière représentation théâtrale elle s'enfuit probablement en Orient.
En 1870 âgée de 18 ans , elle revient à Paris et y retrouve son fils atteint de la variole et confié aux bons soins de sa tante Mme Lerat. Louiset meurt très rapidement après son retour après avoir contaminé sa mère qui décèdera quelques jours plus tard dans une chambre du Grand Hôtel.

Nana - Edouard Manet 1877

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire