Pages

vendredi 17 juin 2016

O comme ORIGINE

L'origine du projet des Rougon-Macquart est consignée sur une simple note d'une trentaine de lignes, inspirée par les classifications de Balzac : 
"Il y a quatre mondes... Peuple : ouvriers, militaires ; Commerçants : spéculateurs sur les démolitions, industries et haut commerce ; Bourgeoisie : fils de parvenus ; Grand monde : fonctionnaires officiels avec personnages du grand monde, politique ; Et un monde à part : putain, meurtrier, prêtre (religion), artiste (art)."
Vers 1868-1869 quand Zola met au point le plan de son œuvre, il envisage d'abord dix romans où il dit devoir tenir compte du ou des romans qui précèdent ou qui est (ou sont) immédiatement écrit(s) et publié(s). Chaque roman se doit d'avoir pour personnage principal un seul personnage issu de l’arbre généalogique familial. Une fois son action accomplie, il doit cèder sa place à un autre personnage, sans pouvoir revenir dans un roman ultérieur comme personnage principal (excepté Pot-Bouille et Au Bonheur des Dames avec Octave Mouret, et La Curée et L'argent avec Aristide Saccard.
Il dresse ainsi la liste de ses dix premiers titres :

Les 10 premiers titres prévus

Au fur et à mesure de l'écriture, certains de ses projets se décomposeront en deux titres : le roman sur le prêtre donnera La Conquête de Plassans et La Faute de l’Abbé Mouret ; le roman ouvrier, L’Assommoir et Germinal et le nombre de dix romans sera doublé pour aboutir à l'ensemble des vingt Rougon-Macquart.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire