Pages

mercredi 14 novembre 2018

L comme LES AGES DE LA VIE

La vie au Moyen-Age est divisée en âges selon la symbolique des nombres.
-Durant l'Antiquité, on distinguait trois grands âges de la vie, le nombre trois étant associé à la Sainte-Trinité : la jeunesse, âge de l'innocence, l'âge adulte, âge de la maturité, et la vieillesse âge de la sagesse qui nous a donné l'euphémisme actuel du "troisième âge"
-Pythagore divise la vie en quatre âges selon le schéma des saisons : l'enfance, l'adolescence ou jouvence, la maturité ou moyen-âge et la vieillesse. Mais c'est aussi entre autre la symbolique des quatre éléments ou des quatre évangiles.
-La division en six âges nous renvoie aux six jours de la Création. Le premier jour qui va de la Création au Déluge correspond à la prime enfance jusqu'à la chute des dents.
-Le schéma des sept âges de la tradition antique est divisé en tranches de sept ans: 7 ans, 14 ans, 21 ans...
-Vers la fin du Moyen-Age, l'existence humaine est divisée en douze âges. Le nombre 12 renvoie aux 12 apôtres mais aussi aux 12 mois de l'année. Selon cette division, chaque mois de l'année est comparé à un âge de la vie. Janvier correspond à la petite enfance de 0 à 6 ans, l'enfant représente l'hiver car il n'est pas encore "mûr", c'est l'âge du jeu. Février de 6 à 12 ans, l'âge de l'école...
Les pédagogues de l'époque subdivisent l'enfance et le schéma le plus courant est une division en quatre âges : la petite enfance jusqu'à l’apparition des dents, l'enfance jusqu'à 7 ans, l’adolescence ou seconde enfance de 14 à 25/30 ans, et la jeunesse jusqu'à 28 ans mais parfois aussi jusqu'à 45 ou 50 ans !

Le besoin de diviser la vie en âge a perduré bien après le Moyen-Age puisque cette illustration date du XIXe siècle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire