50 ANS D'UNE VIE DANS UN DOSSIER DE CARRIÈRE

#LemoisGeneatech – semaine 1 : Présentez une source peu ou pas connue.

Pour l’occasion, je vous amène aux Archives Nationales consulter les dossiers de carrière du Ministère des Travaux Publics et plus particulièrement celui d'un de mes bisaïeux Jean-Pierre Delrieu. Voici le peu de renseignements que je possédais avant la consultation de ce dossier.
Né en 1835 à Puylagarde dans le Tarn et Garonne, il épouse en 1869 à Villefranche de Rouergue Marie Joséphine Gardet avec qui il n’aura qu’un seul enfant, mon arrière-grand-mère Caroline Amélie Marie. Veuf en 1885, il décèdera à l’âge de 73 ans en 1908 au domicile de sa fille dans le Tarn et Garonne. Lors du mariage de cette dernière en 1896, je découvre qu’il est commissaire de surveillance administrative aux chemins de fer du midi. Créée en 1852, la Compagnie des chemins de fer du Midi rassemble des compagnies exploitant les lignes du Sud-Ouest de la France. 

"Les Archives Nationales conservent des documents généraux relatifs aux anciennes compagnies de chemins de fer et à la S.N.C.F., essentiellement dans la sous-série F/14 (Travaux publics).
En ce qui concernent les dossiers de carrière des employés de ces compagnies, les dossiers de personnels conservés dans cette sous-série ne concernent uniquement que certains agents de l’administration centrale de l’État.
A signaler : Dossiers individuels des inspecteurs et commissaires de surveillance administrative des chemins de fer.
F/14/2764 à 2826: XIXe siècle
F/14/11426 à 11444: XIXe siècle-1910
F/14/11646 à 11671: XIXe siècle-1931
Ces dossiers sont répertoriés dans la base QUIDAM disponible en salle des inventaires à Pierrefitte-sur-Seine."

En consultant l’inventaire dressé, j’y découvre la mention du dossier de carrière de Jean-Pierre Delrieu. Après une demande d’entraide, je reçois ce fameux dossier assez volumineux de près de 130 pages dans lequel je vais découvrir une grande partie de la vie de mes arrière-arrière-grands-parents.

 

J’apprends tout d’abord qu’avant d’exercer ce métier, Jean-Pierre a été maitre d’études à Constantine de 1859 à 1862, puis à Alger jusqu’en 1865. Rentré en France il a ensuite été professeur de collège de 1865 à 1871 à Villefranche de Rouergue, puis professeur privé. En 1874 il intègrera la Compagnie des Chemins de fer du Midi en tant que commissaire de surveillance administrative, sa fonction sera celle d'un fonctionnaire placé dans une gare et chargé de relever les infractions relatives à l'exploitation des chemins de fer.
Quatre parties forment son dossier de carrière.
Les notes signalétiques m’apprennent pour chacune de ses années de service de 1874 à 1903 c’est-à-dire durant 30 ans l’état de sa santé, son degré d’instruction littéraire et scientifique ainsi que celui de son instruction technique et administrative, son éducation, son caractère, son exactitude et sa régularité dans le service, son zèle, sa tenue, sa conduite privée ainsi que ses rapports avec ses supérieurs, ses subordonnés, les autorités et le public, mais aussi quelle est sa position de famille et de fortune ! Chaque année étant clôturée par des observations particulières et des propositions d'avancement. Suivent ensuite les décisions, puis les notes diverses et recommandations. Documents d’état-civil, détails de la carrière militaire de son beau-père Claude Gardet, courriers adressés au préfet, notes internes, recommandations et renseignements fournis par les différentes administrations, arrêtés de nomination, traitement mensuel, calcul de sa pension. La vie professionnelle s'immisçant dans la sphère privée, je peux retracer les différents domiciles de la famille et je possède maintenant toute une multitude de renseignements que je n’aurais pu imaginer.
La dernière partie du dossier indique les congés que mon ancêtre a demandé durant sa carrière et notamment ceux qu’il a obtenu lors de la maladie de son épouse que je ne soupçonnais pas.
Bien des recherches s'ouvrent à moi afin d'approfondir les informations que j'ai pu recueillir dans ce dossier. Nul doute qu'elles me donneront l'occasion d'écrire plusieurs billets sur cet arrière-arrière-grand-père.


Dossier de carrière - Ministère des Travaux Publics  - Archives Nationales 

Commentaires

Publier un commentaire