LA SAINT-VALENTIN ET LA RAISON

#LemoisGeneatech – semaine 2 : spécial Saint-Valentin

Le 14 février 1757, Joseph Ketterlé, bourgmestre d'Orschwiller en Alsace et accessoirement forgeron de son état, épouse en secondes noces Catherine Bechau veuve depuis 1752 de Jean Wirth. Le veuvage de Joseph est très récent, sa précédente épouse depuis 20 ans Anne-Marie Molher étant décédée le 15 janvier de la même année. Pas d’enfant de ce premier mariage et pour cause c'était la seconde union d'Anne-Marie qui était de 17 ans son aînée. Avec une épouse âgée de 47 ans le jour des noces, Joseph ne devait pas espérer de descendance.

Son union avec la seconde fût des plus rapides. Catherine Bechau décède cinq mois plus tard le 2 juillet 1757, après avoir mis au monde un fils huit jours auparavant et donc seulement après quatre mois de mariage ! Ce mariage précipité s'explique aisément car si mes comptes sont bons, l'épouse numéro 2 était déjà bien enceinte le 14 février et avant même le décès de l'épouse numéro 1 qui avait alors 68 ans !!!

Joseph n’attend pas la prochaine Saint-Valentin pour convoler à nouveau. Moins de trois mois après le décès de Catherine, il épouse le 3 octobre 1757 Marie Barbara Welsch de 30 ans sa cadette qui lui donnera cinq enfants. Il décédera le jour de ses 79 ans laissant son épouse lui survivre encore vingt-cinq ans.


Acte de mariage Joseph Ketterlé / Catherine Bechau
AD 67 - Mariages d'Orschwiller



Commentaires

  1. Tous ces mariages en quelques mois, cela donne le vertige. Il devait mélanger les prénoms qu'il n'a pas eu le temps d'oublier !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire