Pages

vendredi 6 novembre 2015

PHOTOGRAPHIES ET MEMOIRE FAMILIALE DE LA GRANDE GUERRE

J'ai hérité des albums photo de ma grand-tante et à partir de la photo de mariage de mes grands-parents dont j'ai en partie la liste des invités, j'ai petit à petit retrouvé les personnes qui figurent sur certaines photos. Ces dernières ont hélas été collées et ne font pas souvent apparaître de date ou de nom. Malgré tout entre les dates des évènements familiaux, les renseignements glanés dans la famille et une loupe, j'ai pu retrouver l'identité des personnes photographiées.
Mon arrière-grand-mère, Aminthe, était la seconde enfant d'une fratrie de dix filles nées entre 1883 et 1902, et semble avoir été très proche de certaines de ses sœurs car elle a conservé beaucoup de photos d'elles.
Certaines de mes "découvertes photographiques" m'émeuvent plus que d'autres comme le texte que j'ai découvert en décollant la photo de mon arrière-grand-tante Clémence et de sa fille Lucienne.
A cette photo j'ai pu en joindre une seconde qui date probablement de la veille de la Grande-Guerre. On y découvre Clémence la sœur cadette de mon arrière-grand-mère et son mari Firmin. Au centre leur fille Lucienne née en 1912.

Firmin, Lucienne et Clémence Pasquet début 1914

Au verso de la seconde photo j'ai découvert la correspondance que Clémence avait envoyé à sa sœur, Aminthe, probablement au début de l'année 1915 : "Chère sœur, je viens t'offrir mes meilleurs vœux et souhaits de bonne année à toi et à ton petit garçon, que tu ne sois jamais malade et surtout du courage. Je n'ai pas reçu de lettre de Firmin depuis lundi, je suis inquiète .... (la photo est coupée). Plus rien, je suis en bonne santé et aussi ma petite Lucienne."
Mon arrière-grand-mère venait de perdre son premier mari le 6 novembre 1914 en Belgique, le mari de Clémence ne reviendra pas non plus, il décèdera dans la Somme le 16 octobre 1916, presque deux ans après son beau-frère.
Aminthe se remariera avec un cousin de son premier époux en 1918 et donnera naissance à ma grand-tante et à ma grand-mère. Clémence quant à elle épousera en 1920 son beau-frère, veuf d'Emilienne l'une des dix sœurs.

Clémence et sa fille Lucienne fin 1914 (au verso la correspondance entre les deux sœurs)


1 commentaire:

  1. Superbes photos, tant au niveau des tons que des expressions sur les visages...

    RépondreSupprimer